John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Le syndrome hépato-pulmonaire Volume 15, numéro 2, mars-avril 2008

Auteur
Service de gastro-entérologie, Clinique Saint-Joseph, 6 Rue de la Duchère 6060 Gilly, Belgique

Le syndrome hépato-pulmonaire est une cause fréquente et sous-estimée d’hypoxémie chez le patient en attente de transplantation hépatique (TH). Il constitue un facteur pronostique défavorable sur la survie, surtout lorsque l’hypoxémie est sévère (paO2 < 60 mmHg). C’est la vasodilatation pulmonaire qui constitue le mécanisme physiopathologique central avec comme principal médiateur le NO provenant à la fois de l’endothélium pulmonaire mais aussi des macrophages séquestrés dans la microvascularisation pulmonaire. Une élévation du gradient alvéolo-capillaire en oxygène associée à la visualisation de microbulles dans les cavités gauches après 3 à 6 battements cardiaques à l’échocardiographie de contraste permet le diagnostic. La TH constitue le traitement de référence mais devrait être réalisée avant la constitution d’une hypoxémie très sévère (paO2 < 50 mmHg) qui majore alors nettement la mortalité postopératoire.