John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Le génotype 5 du virus de l’hépatite C Volume 12, numéro 6, Novembre-Décembre 2005

Auteurs
Service de virologie, hôpital Purpan EA 2046–IFR 30, CHU Toulouse, 31059 Toulouse cedex, Service de gastro-entérologie, hôpital Purpan EA 2046–IFR 30, CHU Toulouse, 31059 Toulouse cedex, Service de médecine interne, hôpital Purpan EA 2046–IFR 30, CHU Toulouse, 31059 Toulouse cedex

Près de 170 millions de personnes sont infectées par le virus de l’hépatite C (HCV) dans le monde. Six génotypes HCV ont été décrits à partir de l’analyse des séquences génomiques. L’étude des génotypes présente un intérêt épidémiologique et clinique. Le génotype 5 est essentiellement retrouvé en République sud-africaine où sa prévalence atteint 30 à 50 % chez les donneurs de sang. Le HCV-5 est retrouvé de façon sporadique dans le reste du monde. En France, des études récentes ont rapporté une prévalence nationale variant entre 1,4 et 2,4 %. Ce génotype est souvent retrouvé chez des patients âgés ayant été contaminés par transfusion ou par transmission nosocomiale. Des prévalences élevées ont été toutefois décrites dans certaines zones géographiques. C’est le cas en France dans la région Auvergne ou en Espagne dans la région d’Alicante. Des travaux récents suggèrent que les patients infectés par un génotype 5 présentent un taux de réponse au traitement similaire à celui des patients infectés par un génotype 2 ou 3. D’autres études sont nécessaires afin d’évaluer si la durée du traitement des patients infectés par un génotype 5, qui est actuellement de 48 semaines ne pourrait pas être réduite.