John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Le foie bioartificiel interne Volume 5, numéro 1, Janvier - Février 1998

Auteurs

La transplantation hépatique orthotopique (THO) est actuellement le traitement reconnu d'un certain nombre d'hépatopathies sévères, et notamment des hépatites aiguës fulminantes. Cependant, elle se heurte à la pénurie de donneurs et nécessite une immunosuppression à vie. Le foie bioartificiel interne (FBAI), encore expérimental, peut représenter une alternative intéressante à la THO. Il a pour avantage de laisser le foie du receveur en place. Son principe repose sur la transplantation d'hépatocytes isolés protégés de la réaction immunitaire par une encapsulation, à l'intérieur de l'organisme du receveur. Ces hépatocytes peuvent être allogéniques et être conservés en banque après avoir été prélevés sur foie humain, ou provenir d'animaux, et préparés alors à la demande, sans recourir à des méthodes de conservation. Le péritoine est probablement le meilleur site d'accueil du FBAI car il offre un volume important et permet une individualisation facile des hépatocytes transplantés. Cependant, il implique que les hépatocytes soient encapsulés ou fixés sur des supports. Le FBAI a l'avantage de la simplicité. Il pourrait être proposé comme traitement de maladies métaboliques par déficit enzymatique ou de certaines insuffisances hépatiques aiguës ou chroniques avec encéphalopathie. Il pourrait être également un traitement transitoire en attente d'un greffon hépatique, soit dans le cas d'une première transplantation, soit dans le cadre d'un dysfonctionnement d'un foie déjà greffé ou d'un rejet chronique.