John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

L’adénome avancé : un concept d’actualité, mais une définition périmée ? Volume 18, numéro 3, Mai-Juin 2011

Auteurs
Hôpital Pasteur, Médecine A, 39, avenue de la Liberté, 68024 Colmar Cedex, France

L’adénome avancé (AA) désigne un adénome à haut risque d’évolution vers le cancer colorectal. Il constitue la principale cible du dépistage pour les stratégies visant à prévenir le cancer colorectal. Sa définition n’est pas univoque : seules sont constantes la taille supérieure ou égale à 10 mm et la dysplasie de haut grade ; certains y ajoutent la présence d’un contingent villeux supérieur à 20 % (ou 25 %) ou d’un cancer invasif. C’est donc une entité hétérogène dont l’histoire naturelle est mal connue et qui de plus pose des problèmes diagnostiques. Les deux critères anatomopathologiques, dysplasie de haut grade et contingent villeux supérieur à 20 % n’ont pas de définition précise, sont d’évaluation subjective et leur diagnostic souffre d’une reproductibilité intra- et inter-observateur moyenne à médiocre, y compris par les pathologistes experts. Les AA représentent la lésion la plus grave dans 5 à 10 % des coloscopies toutes indications confondues et dans plus de 20 % des coloscopies pour Hemoccult ® positif. Les règles de surveillance des AA reposent sur un faible niveau de preuve et l’intervalle recommandé varie de trois à cinq ans selon les pays. La définition de l’AA devrait être simplifiée et ne plus comporter que les adénomes de taille supérieure ou égale à 10 mm.