John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

L’activation du NF-kB au cours des infections bactériennes : une réaction primordiale de défense de l’hôte Volume 7, numéro 3, Mai - Juin 2000

Auteurs

Lors d’une infection bactérienne aiguë, il se produit une réaction locale et/ou systémique caractérisée par l’augmentation de l’expression de protéines pro-inflammatoires comme les cytokines, les molécules de l’adhérence ou les chimiokines, indispensables pour les défenses anti-infectieuses, mais qui peuvent paradoxalement être responsables des manifestations cliniques et biologiques du choc septique. Chez les mammifères, l’expression de la plupart de ces protéines pro-inflammatoires est contrôlée par NF-kB (nuclear factor-kappa B), un activateur transcriptionnel activant les régions promotrices des gènes codant pour ces protéines. L’activation quasi immédiate du NF-kB après la reconnaissance d’un « non-soi » infectieux nécessite un système de signalisation intracellulaire. Il est tout à fait remarquable de constater que le système de signalisation propre à l’immunité innée des insectes et des plantes est très similaire à celui du NF-kB des vertébrés, suggérant l’existence d’un système immunitaire hautement conservé au cours de l’évolution.