John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

La vidéo-capsule : une nouvelle technique d'exploration de l'intestin grêle Volume 9, numéro 4, Juillet - Août 2002

Auteurs
Groupe de recherche sur l'appareil digestif, Unité d'endoscopie digestive, hôpital Charles-Nicolle, 1, rue de Germont, 76031 Rouen Cedex.

Les lésions de l'intestin grêle sont difficilement décelables, malgré l'amélioration des techniques d'exploration. Leur recherche nécessite souvent de multiples examens parfois invasifs, mais d'efficacité diagnostique médiocre. Le concept d'exploration de l'intestin grêle par une capsule endoscopique n'est pas nouveau, mais son développement s'est jusqu'alors heurté à des contraintes techniques (miniaturisation, consommation électrique, qualité d'image). Récemment, la mise au point d'une vidéo-capsule d'exploration diagnostique de l'intestin grêle a suscité un engouement médiatique et populaire important, avant même sa validation scientifique. Cette capsule à usage unique est d'utilisation simple en ambulatoire, indolore et sans risque infectieux. Elle permet d'explorer la totalité de l'intestin grêle avec des images de bonne qualité. Les premiers résultats sont encourageants, mais le nombre d'études est limité et les effectifs faibles. Les études contrôlées comparant la capsule à l'entéroscopie dans les pathologies du grêle sont en cours d'évaluation ; elles préciseront l'intérêt et la place diagnostique de la capsule, notamment en cas d'anémie par saignement digestif occulte ou d'hémorragie d'abondance modérée du grêle. Les lésions de l'intestin grêle sont difficilement décelables par les techniques actuelles d'imagerie [1, 2]. Les plus fréquentes sont les malformations vasculaires, les tumeurs et les ulcérations [3-5]. Elles peuvent engendrer une anémie dont l'origine peut rester indéterminée, malgré la réalisation d'un bilan endoscopique (fibroscopie œso-gastro-duodénale avec biopsies et coloscopie) et d'un transit du grêle [4-7]. Cette situation conduit le praticien, en fonction du contexte clinique et de l'âge du patient, à demander une entéroscopie poussée, examen invasif, non disponible dans tous les centres, et nécessitant un endoscopiste expérimenté [8]. L'examen de la totalité de l'intestin grêle est pratiquement impossible par cette technique et les lésions du grêle moyen sont souvent méconnues [9-11]. Selon les études, la rentabilité diagnostique de l'entéroscopie varie de 25 % à 50 % [12-15]. Les données de la littérature ont bien montré les limites diagnostiques de chacune des explorations radiologiques et endoscopiques, justifiant l'intérêt d'une nouvelle méthode d'investigation du grêle. Le concept d'exploration digestive par une capsule autonome n'est pas nouveau : Hopkins et al. [16] ont, dès 1954, présenté une capsule mesurant la température, le pH et permettant le recueil de liquide intestinal. Quant aux applications endoscopiques d'une capsule, elles ont été principalement développées par l'équipe de Swain [17-19]. La mise en œuvre de capsules endoscopiques avait jusqu'alors toujours échoué du fait de contraintes techniques : consommation électrique, miniaturisation des composants, fragilité du matériel et difficulté d'obtention d'une image de bonne qualité. En 1999, Iddan et Meron, deux ingénieurs israéliens, ont mis au point, en collaboration avec Swain, une capsule d'exploration endoscopique de l'intestin grêle [20, 21] (figures 1 et 2). La réalisation de cette capsule a été rendue possible grâce aux avancées technologiques majeures permettant l'utilisation de nouveaux composants. Cette capsule, commercialisée par la société Given (GastroIntestinal Video ENdoscopy) Imaging, a récemment obtenu l'aval de la Food and Drug Administration (FDA) américaine ainsi que le marquage CE, ce qui va permettre sa large diffusion dans un grand nombre de pays.