John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

La radiothérapie et la chimiothérapie dans le traitement des cancers primitifs des voies biliaires Volume 4, numéro 6, Novembre - Décembre 1997

Auteurs

Les cancers de la vésicule biliaire et des voies biliaires extra-hépatiques sont responsables de 1,5 % des décès par cancer en France. Il s'agit de cancers rares et de traitement difficile en raison de leur extension rapide à distance pour le cancer de la vésicule et locorégionale pour le cancer des voies biliaires extra- et intra-hépatiques. Malgré les progrès de la chirurgie et de la réanimation postopératoire, les résultats de survie à 5 ans dans les séries chirurgicales récentes restent médiocres : 27 % après résection de tumeurs de la voie biliaire proximale dans une publication allemande [1], 5 % dans l'étude de l'Association française de chirurgie colligeant les tumeurs de la vésicule biliaire [2]. Les formes localement évoluées ont un pronostic encore plus catastrophique. De nombreux essais de radiothérapie, de chimiothérapie ou de radiochimiothérapie ont été réalisés. Le faible effectif de patients inclus dans ces essais et la médiocre qualité de la méthodologie employée rendent l'interprétation difficile. Les résultats et la stratégie thérapeutique doivent être discutés en fonction de la localisation : vésicule biliaire ou voies biliaires intra-, extra-hépatiques.