John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

La macroautophagie : aspects cellulaires et moléculaires Volume 4, numéro 6, Novembre - Décembre 1997

Auteurs

La régulation du catabolisme des protéines est un des éléments déterminants du contenu protéique intracellulaire. Quand les nutriments font défaut, l'organisme hydrolyse une portion de ses protéines afin d'obtenir les acides aminés dont il a besoin. Une partie importante du catabolisme protéique a lieu dans le lysosome grâce à la macroautophagie. Dans le foie, la macroautophagie est très active, et rend compte presque exclusivement du catabolisme des protéines lors de carences nutritionnelles. Certains acides aminés, l'augmentation du volume cellulaire et l'insuline l'inhibent. Au cours de ces dernières années, il est apparu que la phosphorylation des protéines jouait un rôle important dans son contrôle. Différentes voies de signalisation intracellulaire incluant la phosphorylation de la protéine ribosomale S6, l'inhibition de la phosphatidylinositol-3-kinase et des GTPases mono- et trimériques, sont impliquées dans le contrôle de la macroautophagie. Les résultats des études effectuées permettent maintenant de commencer à comprendre au niveau moléculaire la régulation d'une voie catabolique majeure.