John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

La gastroentérite à éosinophiles Volume 3, numéro 4, Juillet - Août 1996

Auteurs
clinique des maladies de l'appareil digestif, hôpital Huriez, CHRU Lille, 59037 Lille Cedex, France.

Le diagnostic de gastroentérite à éosinophiles (GEAE) est un diagnostic d'élimination. Il repose sur 3 critères : (1) l'existence d'une symptomatologie gastro-intestinale ; (2) la présence d'une infiltration à éosinophiles limitée à la paroi digestive ; (3) l'absence de facteur causal et notamment d'une pathologie parasitaire intestinale. Les manifestations cliniques sont nombreuses et peu spécifiques. Un faisceau d'arguments peut permettre d'orienter le diagnostic de GEAE : hyperéosinophilie sanguine présente dans 50 % des cas, antécédents personnels ou familiaux d'atopie et augmentation des IgE totales (50 % des cas). Les diagnostics différentiels principaux sont les allergies médicamenteuses, les infections parasitaires (importance du traitement d'épreuve) et le syndrome hyperéosinophilique localisé au tube digestif. Le traitement est symptomatique reposant essentiellement sur l'exclusion antigénique dans les formes allergiques, le cromoglycate de sodium et les corticoïdes.