John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

La concentration plamatique des cytokines : un marqueur potentiel du syndrome de l’intestin irritable Volume 13, numéro 1, Janvier-Février 2006

  • Page(s) : 76
  • Année de parution : 2006

La concentration plasmatique des cytokines : un marqueur potentiel du syndrome de l’intestin irritable

P Scully et al. Tue-G-134. Plasma cytokine levels as a potential biomarker for irritable bowel syndrome (IBS).

Il n’existe pas de biomarqueur spécifique du SII, excepté la diminution des seuils douloureux à la distension au ballonnet chez les malades. Une anomalie de la production de certaines cytokines a été proposée comme mécanisme pathogénique. Dans cette étude, des dosages de cytokines ont été effectués chez 28 malades atteints de SII et 28 sujets sains de même sexe et âge. Les douleurs ou l’inconfort abdominal, les ballonnements et la dyschésie étaient évalués sur des échelles visuelles analogiques. Les cytokines étaient dosées par des kits ELISA. Dans cette étude, les malades avaient des taux d’IL-6, IL-6s et IL-8 (p < 0,001) significativement plus élevés que les témoins alors que les taux d’IL-4 étaient diminués de manière significative. Le profil des cytokines n’était pas différent entre les hommes et les femmes. Il existait une corrélation positive significative (r = 0,43, p = 0,02) entre la sévérité des douleurs abdominales et le taux de TNF-alpha. Il n’existait pas de corrélation entre le profil des cytokines et chaque sous-type de SII (diarrhée, constipation ou alternance des deux). Ces données suggèrent qu’il existe des altérations du profil des cytokines au cours du SII. Ce profil pourrait être utile pour préciser le diagnostic de SII et éviter des examens complémentaires.