John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

La cellulite pelvienne : une urgence médico-chirurgicale Volume 28, numéro 3, Mars 2021

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 Hôpital Diaconesses Croix Saint-Simon, service de proctologie chirurgicale, 75020 Paris
2 Hôpital Diaconesses Croix Saint-Simon, Centre de référence des infections ostéo-articulaires chirurgicale, 75020 Paris
* Correspondance

La cellulite pelvienne (ou gangrène de Fournier) est une infection rare polymicrobienne potentiellement mortelle des organes périnéaux comprenant le tractus urogénital et la sphère anorectale. Elle découle d’une endartérite oblitérante des vaisseaux sous-cutanés entraînant une nécrose tissulaire extensive. Elle touche tous les sexes et âges mais affecte plus particulièrement les hommes et les patients avec un terrain d’immunodépression, de diabète et/ou d’obésité. Les infections anorectales et urologiques sont les principales causes. La prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) en automédication et/ou prescrits en cas de suspicion de maladie hémorroïdaire aggravent cette infection déjà redoutable. Elle représente 0,02 % des admissions hospitalières sur une année en France avec un taux de mortalité de 20 à 40 %.

La clinique est souvent frustre initialement, entraînant un retard au diagnostic mais peut être d’emblée plus grave avec un tableau de choc septique. Apparaissent ensuite un placard inflammatoire, des crépitements et de la nécrose cutanée. Le diagnostic est clinique et les examens complémentaires (scanner, IRM, échographie) ne doivent en aucun cas retarder la mise en place du traitement. La prise en charge médico-chirurgicale passe par l’utilisation d’antibiotiques à large spectre et le débridement extensif des tissus infectés.