John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

La beta-caténine : un acteur clé dans le développement des cancers colorectaux Volume 8, numéro 2, Mars - Avril 2001

Auteur
Groupe de recherche de biologie et pathologie digestives, Inserm U. 531, CHU Rangueil, 1, avenue J.-Poulhes, institut Louis-Bugnard, 31403 Toulouse.

La voie de signalisation wnt, initialement impliquée dans le développement embryonnaire, peut également contribuer à la progression tumorale lorsqu'elle est activée de façon constitutive. La beta-caténine est une protéine qui joue un rôle important dans cette voie de transduction. Dans les processus de développement, les facteurs wnt induisent une accumulation de beta-caténine en inhibant sa dégradation. La beta-caténine s'associe aux facteurs de la famille Tcf/Lef et permet la transcription de gènes cibles. Dans les cellules normales et en l'absence de facteurs wnt, la beta-caténine est constitutivement dégradée. Cette dégradation est initiée par un complexe multiprotéique incluant le produit du gène suppresseur de tumeur APC, la kinase GSK3beta, les protéines de la famille axine/conductine et la beta-caténine. Dans la majorité des cancers colorectaux, des altérations géniques d'APC, de beta-caténine ou de l'axine/conductine conduisent à la production de protéines tronquées qui rendent impossible la dégradation de beta-caténine. Les complexes beta-caténine/Tcf-Lef activent alors de façon constitutive la transcription de gènes dont les produits contribuent à la progression tumorale. Certains de ces gènes ont récemment été identifiés : c-myc, un facteur de transcription oncogénique, la cycline D1, un régulateur important du cycle cellulaire, la matrilysine, qui est impliquée dans l'invasion et la formation de métastases ou encore la gastrine qui stimule la prolifération des cellules tumorales coliques.