John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

L'interféron pégylé dans l'hépatite C Volume 8, numéro 6, Novembre - Décembre 2001

Auteurs
Service d'hépatologie et de gastroentérologie, hôpital Henri-Mondor, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil Cedex.

En 1999, la conférence de consensus européenne a établi que le traitement de référence de l'hépatite chronique C était l'association interféron-ribavirine. Ce traitement permet d'éliminer durablement le virus chez 40 % des malades. La pégylation de l'interféron consiste en la conjugaison de l'interféron à une molécule de polyéthylène glycol et permet d'obtenir, avec une seule injection par semaine, des concentrations sériques d'interféron stables. Deux molécules d'interféron pégylé ont été développées : l'interféron-alpha2a pégylé (Pégasys®) et l'interféron-alpha2b pégylé (ViraféronPeg®). Ces deux produits ont une structure et des propriétés pharmacocinétiques différentes. Utilisé en monothérapie, l'interféron pégylé est deux fois plus efficace que l'interféron standard. Utilisé en association avec la ribavirine, il est plus efficace que le traitement combiné « classique ». Il permet d'éradiquer le virus chez plus de la moitié des malades. L'association ViraféronPeg®-ribavirine a obtenu une autorisation de mise sur le marché en avril 2001. La thérapie combinée interféron pégylé-ribavirine devrait prochainement devenir le nouveau traitement de référence de l'hépatite chronique C.