John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

L'évaluation pronostique des pancréatites aiguës. Pourquoi ? Comment ? Quand ? Volume 3, numéro 1, Janvier - Février 1996

Auteurs
service de chirurgie générale et digestive, Hôtel-Dieu, BP 69, 63003 Clermont-Ferrand, France.

L'évaluation pronostique des pancréatites aiguës est nécessaire pour adapter le traitement et la surveillance des malades au pronostic estimé et pour comparer les groupes de malades inclus dans les études. Les critères purement cliniques n'ont pas une reproductibilité satisfaisante. L'évaluation par les scores biocliniques spécifiques, notamment le score de Ranson, permet de classer correctement de 70 % à 85 % des malades. Les scores biocliniques généraux de réanimation peuvent être appliqués aux pancréatites aiguës, leurs résultats sont comparables à ceux des scores spécifiques, et ils semblent utiles pour la surveillance en cours d'évolution. Les dosages biologiques d'isoenzymes, d'antiprotéases ou de protéines impliquées dans l'inflammation ont un intérêt pronostique indéniable, mais ne sont pas toujours disponibles dans tous les centres traitant des pancréatites. L'étude du liquide péritonéal (quantité, couleur et concentration en enzymes pancréatiques) permet une évaluation des pancréatites avec une spécificité de 95 %. La tomodensitométrie qui décrit les lésions anatomiques et apprécie la valeur fonctionnelle du pancréas par injection de produits iodés est plus fiable pour évaluer la gravité de l'atteinte de l'organe que celle du malade. Au total, il semble logique d'évaluer le pronostic des pancréatites aiguës par le score de Ranson, et de surveiller l'évolution par un score non spécifique et la tomodensitométrie. Les recherches à venir devraient confirmer l'intérêt des dosages biologiques et chercher des critères pronostiques évolutifs.