John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Ischémie intestinale chronique : diagnostic et traitement Volume 6, numéro 5, Septembre - Octobre 1999

Auteurs

L’ischémie intestinale chronique (IIC) est une maladie rare, mais qui se complique souvent d’ischémie intestinale aiguë. A ce titre, elle doit être recherchée et traitée précocement. La douleur abdominale postprandiale est le signe le plus fréquent. La notion d’amaigrissement ou de terrain polyvasculaire associé étaye le diagnostic. L’écho-Doppler artériel et le scanner spiralé, qui étudient les premiers centimètres des artères digestives, peuvent confirmer le diagnostic, mais la certitude est donnée par l’artériographie cœlio-mésentérique avec aortographie de profil. Les occlusions ou les sténoses artérielles serrées touchent le plus souvent deux artères digestives (tronc cœliaque, artères mésentériques supérieure ou inférieure). Les pontages aorto-mésentérique supérieure et aorto-cœliaque ou hépatique, simples ou doubles, sont le traitement de choix de l’IIC. Les angioplasties endoluminales sont en évaluation, elles semblent exposées à un risque élevé de resténose. Les formes symptomatiques d’IIC touchant deux ou trois artères digestives, voire la seule artère mésentérique supérieure, doivent être rapidement revascularisées. Les formes pauci ou asymptomatiques touchant deux artères digestives peuvent être revascularisées si des explorations fonctionnelles comme l’écho-Doppler artériel avec repas d’épreuve ou la capnométrie régionale traduisent leur retentissement.