John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Intérêts de l’échographie endo-anale tridimensionnelle en pratique Volume 16, numéro 6, novembre-décembre 2009

Auteurs
Proctologie médico-interventionnelle, centre hospitalier Diaconesses-Croix-Saint-Simon, site Reuilly, 18, rue du Sergent-Bauchat, 75012 Paris, France

L’échographie endo-anale tridimensionnelle offre une image anatomique du canal anal et de l’appareil sphinctérien d’une qualité inégalée. Elle s’est imposée en quelques années comme une exploration complémentaire de référence en proctologie grâce à sa facilité de réalisation, sa rapidité d’exécution, sa bonne tolérance et son coût modeste. En moins d’une minute, un cube de 240 images peut ainsi être réalisé, archivé puis manipulé dans toutes les dimensions de l’espace. L’échographie endo-anale tridimensionnelle est capable d’apporter une appréciation anatomique sphinctérienne spatiale et de calculer un « volume sphinctérien lésé » approché de manière simple en pratique courante par des scores de reproductibilité très acceptables. Dans la prise en charge des suppurations anopérinéales, l’imagerie apporte des informations concernant la caractérisation du (ou des) trajet(s) et de la (ou des) éventuelle(s) collection(s) ainsi que l’état de l’appareil sphinctérien. Ces données sont capitales, car l’efficacité du traitement d’une suppuration anale repose sur un bilan topographique précis. La préservation de la continence passe par la recherche et la reconnaissance de défects séquellaires ou occultes, incitant à privilégier un geste d’épargne sphinctérienne.