John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Interactions cellulaires dans le tissu hépatique au cours de la réaction inflammatoire et de la réponse immunitaire. Rôle des protéines d'adhésion Volume 2, numéro 4, Juillet - Août 1995

Auteur
laboratoire de biologie cellulaire, Inserm U. 327, faculté de médecine Xavier-Bichat, 16, rue Henri-Huchard, BP 416, 75870 Paris Cedex 18, France.

Le développement de la réaction inflammatoire et des réactions à médiation immunitaire dans le foie s'accompagne de la formation de multiples interactions cellulaires entre les cellules immunocompétentes et les cellules parenchymateuses, épithéliales et endothéliales. L'établissement de ces interactions cellulaires nécessite la mise en jeu de protéines spécialisées, les protéines d'adhésion. L'expression de combinaisons spécifiques de protéines d'adhésion permet : (a) l'adhésion des leucocytes aux hépatocytes et aux cellules biliaires stimulées par les médiateurs de l'inflammation ; (b) l'adhésion des leucocytes aux cellules endothéliales stimulées, étape indispensable à leur recrutement dans le foyer inflammatoire. Les particularités du tissu hépatique résident essentiellement dans les propriétés inhabituelles des cellules endothéliales bordant le sinusoïde hépatique, dont les interactions avec les leucocytes circulants utilisent probablement des mécanismes différents de ceux des autres cellules endothéliales capillaires. La meilleure connaissance des mécanismes d'interaction entre leucocytes et cellules parenchymateuses permet d'envisager de nouvelles voies thérapeutiques, notamment dans la prévention du rejet de greffe ou dans la recherche d'agents anti-inflammatoires.