JLE

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Immunothérapie dans les tumeurs MSI non colorectales Volume 30, supplément 4, Septembre 2023

Tableaux

Auteur
Institut Paoli-Calmettes, Département d’Oncologie Médicale, 232 boulevard de Sainte-Marguerite, 13009 Marseille
* Correspondance : C. de la Fouchardière

Les tumeurs MSI/dMMR (instabilité microsatellitaire/système MMR déficient) non colorectales sont représentées majoritairement par les cancers gastriques et de l’intestin grêle. Néanmoins, leur présence est ubiquitaire même si elle est très rare dans certaines localisations anatomiques et certains types histologiques. La prise en charge de ces cancers a été révolutionnée par les inhibiteurs des points de contrôle immunitaire (ICI) (en particulier anti-PD-1 et PD-L-1) qui ont montré des taux de réponse intéressants, à la fois chez des patients présentant une maladie avancée, métastatique, mais aussi en situation néo-adjuvante avec une tumeur localisée. Et même si les standards de traitement dans les tumeurs digestives MSI non colorectales n’ont pas évolué en France concernant l’accès aux ICI du fait de l’absence d’études comparatives randomisées, la recherche d’une instabilité microsatellitaire est recommandée pour toute tumeur digestive en situation localisée ou métastatique. En effet, l’inclusion des patients dans un essai clinique évaluant une immunothérapie sera privilégiée vis-à-vis d’un traitement classique de chimiothérapie.