John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Imagerie du carcinome hépatocellulaire avant transplantation hépatique en 2011 : état de l’art et perspectives Volume 18, numéro 1, Janvier-Février 2011

Auteurs
Groupe Henri-Mondor - Albert-Chenevier, AP-HP,Service d’imagerie médicale, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil cedex, France, Inserm, équipe 17, Unité U 955, Molecular mechanisms of liver fibrosis, 94010 Créteil, France, Groupe Henri-Mondor–Albert-Chenevier, AP-HP, Pathology, 94010 Créteil, France, Groupe Henri-Mondor–Albert-Chenevier, AP-HP, Liver surgery, 94010 Créteil, France, Groupe Henri-Mondor–Albert-Chenevier, AP-HP, Hepatology, 94010 Créteil, France

Le carcinome hépatocellulaire (CHC) est la cinquième tumeur par ordre de fréquence dans le monde et la troisième cause de mortalité liée au cancer après le cancer pulmonaire et le cancer gastrique. L’imagerie est intégrée dans les algorithmes décisionnels du diagnostic non invasif des CHC avant transplantation. Tant le scanner multidétecteur, que l’IRM, ou l’échographie avec injection de produit de contraste ultrasonore peuvent être utilisés pour démontrer les profils vasculaires caractéristiques des nodules de CHC avec des performances voisines dépassant 80 % d’exactitude. Mais plus encore que la détection et la caractérisation de tous les nodules de CHC avant greffe, les principaux développements en imagerie concernent l’imagerie dite fonctionnelle avec comme ambition une meilleure caractérisation des lésions agressives, une meilleure évaluation de la réponse thérapeutique, et une meilleure stratification des malades.