John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Hypersensibilité au gluten non cœliaque Volume 25, numéro 8, Octobre 2018

Auteurs
Hôpital Européen Georges Pompidou, Service d’hépato-gastroentérologie et endoscopie digestive, 20 rue Leblanc 75015 Paris, France
* Tirés à part

L’hypersensibilité au gluten non cœliaque est un syndrome imputé à l’ingestion de gluten, distinct de la maladie cœliaque et l’allergie au blé. Elle se manifeste par des symptômes digestifs et extradigestifs semblables à ceux observés au cours de la maladie cœliaque et du syndrome de l’intestin irritable. En revanche, on ne trouve chez ces malades ni lésions intestinales à type d’atrophie villositaire, ni anticorps anti-transglutaminase ou anti-endomysium. La physiopathologie de la sensibilité au gluten non cœliaque n’est pas connue et est controversée. L’imputabilité du rôle du gluten reste à démontrer, car d’autres protéines du blé (les inhibiteurs de l’alpha-amylase et la trypsine) ou les FODMAPs pourraient être responsables des symptômes. L’hypersensibilité au gluten est un diagnostic d’exclusion après avoir éliminé une maladie cœliaque et une allergie au blé. À ce jour, aucun biomarqueur spécifique de l’hypersensibilité au gluten n’a été identifié. Le traitement repose sur le régime sans gluten comme dans la maladie cœliaque ou les allergies au blé.

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International