John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Hépatites virales en prison : où en est-on en 2018 ? Volume 25, numéro 9, Novembre 2018

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteur
Centre Hospitalier de Perpignan, Hépato-gastroentérologie et médecine sociale, Service expert de lutte contre les hépatites virales, 20 avenue du Languedoc, 66046 Perpignan cedex, France
* Tirés à part

En France, les soins aux personnes détenues sont assurés par des unités sanitaires appartenant au service public hospitalier. L’hépatite C et l’hépatite B y sont beaucoup plus fréquentes qu’en population générale. Le dépistage, le diagnostic et le traitement des hépatites virales chroniques est identique mais soumis aux contraintes de l’organisation pénitentiaire. L’efficacité des traitements de l’hépatite C est identique mais un nombre insuffisant de détenus accède aux antiviraux d’action directe. Les traitements courts doivent être privilégiés. L’hépatite B est plus difficile à prendre en charge du fait du traitement antiviral au long court. L’ensemble des hépatologues doit s’y impliquer en partenariat avec les équipes soignantes des unités sanitaires.

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International