John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Foie et calcium intracellulaire Volume 7, numéro 3, Mai - Juin 2000

Auteurs
  • Mots-clés : calcium, foie.
  • Page(s) : 185-92
  • Année de parution : 2000

La transduction des messages hormonaux en signaux calciques est un des moyens dont disposent les cellules pour communiquer. À l’état de repos, la concentration cytosolique en Ca2+ libre est maintenue à un niveau très bas (100 à 200 nM). Des mouvements de Ca2+ de faible amplitude depuis le milieu extracellulaire et/ou depuis les compartiments intracellulaires de stockage sont ainsi capables de créer un mode de codage hautement élaboré des messages hormonaux. Ce type de transduction est utilisé par de nombreux agonistes pour assurer ou réguler de multiples fonctions comme la sécrétion, la contraction ou encore la division cellulaire. Le foie est un organe cible pour de nombreuses hormones mobilisant le Ca2+ intracellulaire. Cependant, bien que les mécanismes de transduction soient de mieux en mieux disséqués, l’impact physiologique de cette voie de signalisation reste souvent spéculatif dans cet organe. Les techniques d’imagerie cellulaire ont permis d’analyser les signaux calciques à l’échelon cellulaire et subcellulaire. Dans l’hépatocyte, ces signaux sont oscillants et leur fréquence est dépendante de la concentration en agoniste. L’élévation de la concentration de Ca2+ générée par une hormone peut être propagée aux cellules adjacentes sous la forme de vagues calciques intercellulaires. Dans la plupart des systèmes étudiés (cellules épithéliales ou gliales), la propagation orientée d’une vague calcique résulte de la diffusion d’un second messager à l’ensemble des cellules via les jonctions communicantes. Dans le foie, ce mécanisme ne peut pas rendre compte de la propagation des vagues calciques. Il existe en fait un gradient de sensibilité aux agonistes entre hépatocytes adjacents au sein de systèmes multicellulaires fraîchement isolés résultant d’une hétérogénéité graduelle du nombre de récepteurs hormonaux le long des travées hépatocytaires. Des fonctions telles que la sécrétion biliaire et la contraction canaliculaire pourraient être orientées dans le lobule hépatique par ce type de vagues calciques interhépatocytaires.