John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Ferroportine et pathologies du métabolisme du fer Volume 15, numéro 5, Septembre-Octobre 2008

Auteurs
Inserm U522, IFR140, Université de Rennes-I, rue Henri-Le-Guilloux, 35033 Rennes cedex 09, France, Service des maladies du foie, CHRU Pontchaillou, 35033 Rennes cedex, France, Département de biochimie et génétique moléculaire, CHRU Pontchaillou, 35033 Rennes cedex, France

La ferroportine, protéine qui s’insère dans la membrane des cellules, joue un rôle dans l’exportation du fer à partir des cellules vers le plasma. Ses sites d’expression majeurs sont la membrane basale des entérocytes et la membrane des macrophages, cellules qui sont les principales sources de fer pour le plasma. La ferroportine est donc un acteur moléculaire majeur du contrôle de la biodisponibilité du fer plasmatique. La régulation de son expression dépend de mécanismes : i) transcriptionnels, contrôlant le niveau d’ARNm ; ii) traductionnels, modulant la synthèse de la protéine ; et iii) post-traductionnels, contrôlant sa stabilité et son activité. Ce dernier mécanisme dépend du niveau d’hepcidine plasmatique qui interagit avec la ferroportine et provoque sa dégradation. Des mutations du gène codant la ferroportine entraînent des surcharges en fer à transmission dominante. Certaines mutations, les plus fréquentes, entraînent une diminution de l’expression ou de l’activité de la protéine à la membrane cellulaire et sont responsables de surcharges en fer à saturation de la transferrine normale ou basse, le fer étant retenu dans les cellules. Les autres, plus rares, entraînent une impossibilité d’interaction avec l’hepcidine, et donc, un tableau clinique en tout point similaire à celui des hémochromatoses génétiques liées à une baisse de l’expression de l’hepcidine dont l’hémochromatose HFE. Une meilleure connaissance des mécanismes régulant l’expression de la ferroportine et de ceux impliqués dans son interaction avec l’hepcidine permettra d’améliorer la prise en charge des pathologies du métabolisme du fer.