John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Facteurs prédictifs de réponse aux traitements lors d’une colite aiguë grave compliquant une rectocolite hémorragique Volume 26, numéro 5, Mai 2019

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 CHU de Caen, Service d’hépato-gastro-entérologie et nutrition, Avenue de la Côte de Nacre, 14000 Caen
2 Hôpital Saint-Antoine, Service de gastroentérologie et nutrition, 184 rue du faubourg Saint-Antoine, 75571 Paris cedex 12
3 Institut Pierre Louis d’Épidémiologie et de Santé Publique, IPLESP, INSERM UMR-S 1136, Sorbonne Université – UPMC, 27 rue Chaligny, 75012 Paris
* Correspondance
  • Mots-clés : rectocolite hémorragique, colite aiguë grave, facteurs prédictifs, colectomie
  • DOI : 10.1684/hpg.2019.1784
  • Page(s) : 469-75
  • Année de parution : 2019

Le risque de survenue d’un épisode de colite aiguë grave (CAG) au cours de la rectocolite hémorragique (RCH) est de l’ordre de 25 % dans les trois premières années suivant le diagnostic. La définition de la CAG repose sur les critères de Truelove et Witts modifiés ou sur le score de Lichtiger. La prise en charge médico-chirurgicale de la CAG est bien définie, avec comme principale difficulté de déterminer le moment optimal où la colectomie subtotale doit être réalisée. Des facteurs prédictifs de réponses aux différentes lignes ont été décrits. Une augmentation du taux sérique de protéine C réactive (CRP) et une hypoalbuminémie sont les principaux facteurs de risques d’échec de la corticothérapie. D’autres facteurs, comme une infection par le C. difficile et un traitement antérieur par immunosuppresseur étaient prédictifs de la colectomie dans certaines études. Parmi les scores prédictifs publiés, ceux de Travis et al. et de Ho et al. ont été validés dans une cohorte de réplication. Le premier est basé sur le nombre de selles par jour et la CRP, tandis que le deuxième comprend le nombre de selles par jour, la présence d’une dilatation colique et l’albuminémie. Ils ont une bonne valeur prédictive positive de colectomie durant l’hospitalisation mais ils ne sont validés qu’au troisième jour de l’hospitalisation et non dès l’admission. Des scores plus récents, basés sur le taux sérique de la CRP et l’albuminémie, ont été développés avec des résultats prometteurs, restant à confirmer.