John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Exploration de l’intestin grêle : intérêt de l’entéroscopie Volume 20, numéro 7, Septembre 2013

Auteurs
Hôpital Européen Georges Pompidou, service d’hépatogastroentérologie, 20 rue Leblanc, 75015 Paris, France

L’entéroscopie est devenue une technique incontournable dans l’exploration de l’intestin grêle. Elle est en général réalisée suite à un examen préalable du grêle par vidéo-capsule endoscopique. Trois techniques équivalentes existent : l’entéroscopie double ballon, l’entéroscopie simple ballon et l’entéroscopie spiralée. Les indications les plus fréquentes d’entéroscopie sont le saignement digestif en rapport avec des lésions vasculaires et les tumeurs du grêle. La maladie de Crohn et la maladie cœliaque constituent des indications plus limitées pour évaluer l’état de la muqueuse grêlique ou chercher certaines complications comme le lymphome de haut grade. L’entéroscopie thérapeutique concerne surtout l’hémostase de lésions vasculaires grêliques le plus souvent des angiodysplasies et la polypectomie. D’autres indications thérapeutiques plus rares concernent la dilatation des sténoses du grêle, le cathétérisme biliopancréatique après chirurgie de dérivation et l’extraction de corps étrangers. L’entéroscopie est un examen peu morbide avec un taux de complications sévères d’environ 1 à 3 %. Il s’agit surtout de perforations ou de pancréatites aiguës. Des progrès techniques sont attendus dans les années à venir pour permettre une exploration du grêle encore plus efficace et sûre.