John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Évaluation pronostique de l’Acute On Chronic Liver Failure comme syndrome dynamique Volume 27, numéro 1, Janvier 2020

Tableaux

Auteurs
CHU Lille, Hôpital Claude Huriez, Maladies appareil digestif, Pole médico-chirurgical, 59037 Lille Cedex
* Correspondance

La décompensation de la cirrhose dans sa forme ACLF (acronyme anglo-saxon pour Acute On Chronic Liver Failure) est de prise en charge complexe et de mauvais pronostic en raison de la présence de défaillance d’organes. L’ACLF a été définie en 2013 comme un syndrome se développant chez un patient présentant une maladie hépatique chronique, caractérisé par une insuffisance hépatique associée à, au moins, une défaillance d’un autre organe. Son classement en plusieurs grades de sévérité croissante est associé à la mortalité sans transplantation hépatique (TH). L’ACLF doit être considéré comme un syndrome dynamique et l’appréciation de sa sévérité doit être évaluée dans la semaine qui suit l’admission. L’inflammation est un acteur central de sa physiopathologie au cours de la cirrhose. Le mauvais pronostic à court terme des formes graves d’ACLF peut faire discuter la TH en procédure accélérée chez des patients très sélectionnés. Les scores pronostiques de gravité de la cirrhose (scores de Child-Pugh et de MELD) ne sont pas adaptés à cette entité et, pour l’instant, c’est le score CLIF-C-ACLF qui possède la meilleure capacité de prédiction de la mortalité chez les patients cirrhotiques.