John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Épidémiologie et réponse au traitement des infections virales C de génotype 4 Volume 14, numéro 1, Janvier-Février 2007

Auteur
Unité d’Hépatologie, Hôpital Avicenne, AP-HP et UFR SMBH-Université Paris 13, 93009 Bobigny

L’infection par le VHC de génotype 4 (VHC-4) est très fréquente en Égypte et au Moyen-Orient où le taux de réponse virologique prolongée (RVP), obtenu après traitement associant de l’interféron pégylé et de la ribavirine, est élevé, proche de 70 %. La situation est bien différente en France où la prévalence de l’infection par le VHC4 est faible, mais en augmentation régulière. Les études thérapeutiques chez les malades infectés par ce génotype sont rares, mais le VHC4 a une réputation de mauvais répondeur avec des taux de RVP proches de ceux observés pour le génotype 1. Cette différence de réponse pourrait s’expliquer par une meilleure réponse des malades infectés par le sous-type a du VHC4 qui est très fréquent en Égypte.