John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Épidémiologie des MICI : les dernières données Volume 30, numéro 2, Février 2023

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2

  • Figure 3

  • Figure 4
Auteurs
1 CHU de Saint-Étienne, Service d’hépato-gastro-entérologie, Avenue Albert Raimond, 42270 Saint-Priest-en-Jarez
2 Hospices Civils de Lyon, Centre hospitalier Lyon-Sud, Service d’hépato-gastro-entérologie, 165 chemin du Grand Revoyet, 69310 Pierre-Bénite
* Correspondance : X. Roblin

S’il existe encore de grandes disparités géographiques dans le monde concernant l’incidence et la prévalence des MICI et de ses deux sous-types, il est clair que nous avons vécu deux vagues épidémiologiques : une première vague dans les pays industrialisés et une seconde non moins importante dans les pays émergents avec un concept d’occidentalisation des habitudes alimentaires entre autres. Nous sommes à un stade d’augmentation de la prévalence forte due à une incidence nettement supérieure à la mortalité de ces patients. Cependant, la population MICI vieillit et le taux de patients âgés devient non négligeable nécessitant des stratégies dédiées à ces patients plus fragiles. La prise d’antibiotiques et l’alimentation ultra-transformée sont deux points majeurs dans la mécanistique de ces maladies en impactant entre autres le microbiote.