John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Effets gastrokinétiques d’un analogue de la ghréline, Rc‐119, sur l’iléus post‐opératoire ou induit par la morphine Volume 12, numéro 6, Novembre-Décembre 2005

Auteurs
  • Page(s) : 436
  • Année de parution : 2005

Auteur(s) : Poitras P, Rocheleau B, Polvino W.

Faits marquants de la motricité digestive au congrès de l’AGA 2005 à Chicago

Le but de cet autre travail était d’évaluer l’effet gastrokinétique d’un analogue de la ghréline (Rc-1139) et d’analyser l’influence des opiacés sur cet effet prokinétique chez l’animal. La vidange gastrique était analysée par l’évaluation du résidu gastrique 15 minutes après gavage par la méthylcellulose 1,5 % marquée au technétium 99. Dans le groupe des rats sains, l’analogue de la ghréline diminuait de manière significative le résidu gastrique. Chez les rats présentant un iléus postopératoire, l’analogue réduisait le résidu gastrique de manière dose dépendante. Enfin, dans le groupe des rats qui présentaient un iléus induit par les opiacés, la vidange gastrique était accélérée par l’analogue de la ghréline mais seulement après administration de fortes doses. Ces données suggèrent que le Rc-1139, un analogue synthétique de la ghréline, a un effet gastrokinétique chez le rat et que des doses élevées peuvent être efficaces pour traiter l’iléus post-opératoire ou induit par les opiacés.