John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Echographie transpariétale dans l'exploration du tube digestif : un réel apport Volume 3, numéro 6, Novembre - Décembre 1996

Auteurs
Unité digestive médico-chirurgicale, clinique les Hospitalières, 42, rue Saint-Simplicien, 86000 Poitiers, France.

L'échographie transpariétale à l'aide d'une sonde de 7,5 MHz fournit des renseignements, au même titre que l'écho-endoscopie, sur les cinq couches de la paroi digestive. Elle permet l'étude de l'estomac, la mise en évidence de tumeurs gastriques proliférantes ou infiltrantes, ainsi que l'appréciation du degré d'extension locorégional ou à distance de ces tumeurs. La présence de vaisseaux péri-gastriques, d'un aspect épaissi et désorganisé de la paroi digestive, peut être notée dans l'hypertension portale. Dans l'étude de l'appendice, il est nécessaire de reconnaître dans un premier temps le cæcum et l'iléon terminal, puis de visualiser l'appendice en totalité. Il s'agit d'une structure digestive borgne, dépressible dont la paroi ne doit pas excéder 3 mm d'épaisseur et dont le diamètre est inférieur à 6 mm. La présence d'un stercolithe, d'un épaississement net de sa paroi et de son diamètre évoque une appendicite. Les iléites terminales, les adénolymphites peuvent également être diagnostiquées. Un épaississement pariétal colique peut être observé dans certains cas de colites inflammatoires ou ischémiques, ainsi que les diverticules et les abcès péri-sigmoïdiens. En revanche, l'intérêt de l'échographie dans la détection des polypes et cancers coliques est très controversé. L'échographie transpariétale digestive est une technique simple, peu coûteuse et non invasive. Son utilisation en pratique courante peut permettre de mieux définir la stratégie diagnostique ou thérapeutique.