John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Dysfonction du sphincter d’Oddi Volume 22, numéro 8, Octobre 2015

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
Auteurs
Hôpital Nord, service de gastroentérologie, Chemin des Bourrelys, 13915 Marseille cedex 20, France
* Tirés à part

La dysfonction oddienne est une affection bénigne non tumorale du sphincter d’Oddi. Elle survient principalement dans les suites de cholécystectomie mais peut précéder dans un nombre non négligeable de cas, l’ablation de la vésicule. Son expression clinique est principalement biliaire mais peut aussi se traduire par des pancréatites aiguës récurrentes.

Elle correspond dans la moitié des cas à une sténose fibreuse de la papille, probablement due à un traumatisme local lors du passage de calculs biliaires, et dans l’autre moitié des cas à une dyskinésie ampullaire. Le diagnostic de dysfonction oddienne est d’abord un diagnostic d’élimination d’une autre affection biliaire comme la lithiase cholédocienne, une tumeur ampullaire. Son diagnostic positif est fondé sur la réalisation d’une manométrie oddienne, de moins en moins effectuée en raison d’une morbidité pancréatique difficilement acceptable pour un acte diagnostique. La scintigraphie biliaire peut la remplacer avantageusement.

Le traitement médical fait appel aux dérivés nitrés et à la trimébutine. L’efficacité modérée en pratique de ces traitements médicaux conduit parfois mais de façon la plus limitée, à la réalisation d’une intervention sur la papille principale, de type endoscopique mais avec une importante morbidité post-opératoire. L’indication de ces traitements doit donc être portée avec une grande rigueur, en utilisant les critères de la classification de Milwaukee. Seuls doivent être éventuellement traités, par voie endoscopique, les patients qui présentent un tableau de douleur biliaire associée à une perturbation du bilan biliaire et/ou à une dilatation de la voie biliaire. Les patients qui ne présentent que des douleurs (type III Milwaukee) souffrent en effet de troubles de la sensibilité ou de la motricité duodénale.