John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Diarrhée associée aux antibiotiques Volume 9, numéro 5, Septembre - Octobre 2002

Auteur
Fédération des maladies de l'appareil digestif, hôpital de l'Archet 2, CHU Nice Cedex 03.

* Une modification de la consistance des selles ou une diarrhée vraie compliquent 5 % à 30 % des traitements antibiotiques. * Le mécanisme des diarrhées « bénignes » fait intervenir des altérations de l'activité fermentaire de la microflore. Les infections intestinales sont plus rares. * Une infection à Clostridium difficile est en cause dans 10 % à 20 % des cas. Klebsiella oxytoca, Candida albicans ou Staphylococcus aureus sont plus rarement en cause. * La recherche d'une infection par C. difficile doit être envisagée si le traitement antibiotique ne peut pas être stoppé ou que la diarrhée persiste plus de 3 jours après son arrêt. * Le diagnostic de l'infection à C. difficile repose sur la recherche de toxine dans les selles et l'endoscopie (colite pseudomembraneuse). * Le traitement de la colite à C. difficile est représenté par le métronidazole ou la vancomycine. L'administration orale de Saccharomyces boulardii diminue la fréquence des récidives. * Les probiotiques ont fait la preuve de leur efficacité pour prévenir la diarrhée associée aux antibiotiques.