John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Diagnostic de l'insuffisance pancréatique exocrine Volume 9, numéro 2, Mars - Avril 2002

Auteur
Fédération médico-chirurgicale d'hépato-gastro-entérologie, hôpital Beaujon, AP-HP, 92118 Clichy Cedex.

La définition de l'insuffisance pancréatique exocrine (IPE) dépend du test utilisé, la référence restant le tubage duodénal avec stimulation de la sécrétion pancréatique. Les débits hydrique, bicarbonaté et enzymatique sont mesurés. Les valeurs de référence dépendent de l'âge et du poids. Cependant, en raison de son caractère invasif, ce test est réservé à la recherche clinique. La stéatorrhée est le signe clinique de l'IPE. Elle n'apparaît que lorsque la sécrétion pancréatique est diminuée de plus de 90 %. Sa recherche nécessite un apport en graisses orales suffisant et un recueil exhaustif de selles sur 3 jours. Le dosage de l'élastase fécale est plus simple que les deux précédents puisqu'il ne nécessite qu'un recueil de selles. Cependant, sa sensibilité dans les IPE débutantes est médiocre et sa spécificité dépend du groupe témoin, 7 % des témoins sains et 38 % des malades ayant une maladie digestive non pancréatique ayant une concentration abaissée de l'élastase fécale. Les tests indirects que sont le Paba test et le pancréo-lauryl test ne sont plus utilisés.