John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Conduite à tenir devant une perforation ou une rupture de l'œsophage Volume 9, numéro 3, Mai - Juin 2002

Auteurs
Service de chirurgie générale, hôpital Bellevue, CHU, 42055 Saint-Étienne Cedex 2.

Les perforations ou les ruptures de l'œsophage peuvent être spontanées ou iatrogènes, traumatiques ou non. Elles peuvent survenir sur un œsophage sain ou sur un œsophage pathologique. Leur morbidité et leur mortalité restent élevées malgré l'amélioration des techniques chirurgicales et de la réanimation. Le transit œsophagien aux hydrosolubles associé à une tomodensitométrie sont les examens complémentaires à demander en urgence lors de la suspicion d'une perforation œsophagienne. Le traitement peut être soit médical, soit chirurgical, mais il comportera dans tous les cas une antibiothérapie parentérale à large spectre et une mise au repos du tube digestif. Le choix entre les différents traitements sera dicté en fonction du type, du siège de la perforation, du délai entre la perforation et son diagnostic, de l'état général, et en particulier septique, et de l'existence d'une pathologie œsophagienne sous-jacente. Le pronostic est directement lié aux délais diagnostique et thérapeutique. Le but de ce travail est de préciser les modalités de prise en charge diagnostiques et thérapeutiques des perforations et des ruptures de l'œsophage à partir d'une revue de la littérature.