John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Comment extrapoler le concept de treat-to-target à la rectocolite hémorragique ? Volume 25, supplément 3, Novembre 2018

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteur
1 CHU Rennes,
Service des maladies de l’appareil digestif,
2 rue Henri le Guillou,
35033 Rennes cedex, France
2 Université de Rennes,
INSERM, CIC1414,
Institut NUMECAN (Nutrition Metabolisms and Cancer),
F-35000 Rennes, France
* Tirés à part

L’adoption de la stratégie thérapeutique du treat-to-target s’est imposée progressivement au cours de la maladie de Crohn. Ce concept est basé sur une évaluation régulière de l’activité de la maladie à l’aide de mesures objectives de l’inflammation muqueuse et des ajustements thérapeutiques en conséquence, approche intimement liée au concept d’intervention précoce chez les patients à risque d’évolution compliquée. Ces modifications de la prise en charge de la maladie de Crohn sont les conséquences de l’inefficacité des stratégies basées sur les symptômes pour prévenir les complications de la maladie. Appartenant au même groupe des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, le glissement des prises en charge et des concepts entre la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique sont fréquents. Le concept du treat-to-target peut s’appliquer en partie à la rectocolite hémorragique mais certaines particularités doivent être prises en considération dans le suivi de cette maladie.

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International