John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Comment améliorer la prise en charge de l’infection à H. pylori entre gastro-entérologues et médecins généralistes ? Volume 22, numéro 7, Septembre 2015

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
Auteurs
1 Centre Hospitalier Annecy Genevois,
service hépato-gastroentérologie,
74374 Pringy,
France
2 Hôpital Ambroise Paré,
service hépato-gastroentérologie,
92104 Boulogne Billancourt,
France
* Tirés à part

Les cliniciens et les bactériologistes ont établi des schémas empiriques de traitement de Helicobacter pylori qui, bien qu’étant codifiés, sont complexes à retenir et à prescrire pour des non-spécialistes. Le contrôle d’éradication est également spécifique de cette infection et doit respecter un protocole précis. On observe que les médecins généralistes ne suivent pas les schémas thérapeutiques dans la majorité des cas et que le contrôle d’éradication n’est pas fait dans un tiers des cas. Il est également constaté que la plupart des gastro-entérologues délèguent l’éradication et son contrôle aux médecins généralistes. La fiche synthétique des recommandations permet d’améliorer la transmission sans dévaloriser le rôle du médecin généraliste. Le gastro-entérologue doit rester vigilant pour reprendre en charge les traitements de troisième ligne et les patients atteints de lésions précancéreuses.