John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Colites à éosinophiles de l’adulte Volume 25, numéro 8, Octobre 2018

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4

Tableaux

Auteur
Centre Hospitalier Marne la Vallée (GHEF), Service d’hépato-gastro-entérologie, 2-4 cours de la Gondoire 77 600 Jossigny, France
* Tirés à part

La colite à éosinophiles (CE) est une entité pathologique liée à une infiltration anormale de la muqueuse colique par des polynucléaires éosinophiles (PNE). Il s’agit d’une maladie relativement fréquente chez le nourrisson et l’enfant âgé de moins de deux ans, plus rare et moins étudiée chez l’adulte. Les CE peuvent être classées comme primitives ou secondaires. Les CE primitives sont en rapport, dans la majorité des cas, avec une réaction allergique, soit médiée par les IgE et à l’origine d’allergie alimentaire de type anaphylactique, soit non médiée par les IgE et à l’origine d’entéropathie alimentaire.

La symptomatologie des adultes avec CE est variée et non spécifique, la diarrhée et les douleurs abdominales étant les signes les plus fréquents.

Il n’existe aucun consensus histologique pour porter le diagnostic de CE. Un taux de PNE supérieur à 40 PNE par champ à fort grossissement dans au moins deux segments coliques différents pourrait être le critère retenu pour le diagnostic. Chez l’adulte avec CE primitive, les tests cutanés sont peu performants et la réponse aux régimes alimentaires d’éviction moins bonne que chez le jeune enfant, les réactions allergiques IgE ou non IgE-médiées étant rarement identifiées et nécessitant le plus souvent un traitement médicamenteux. Il n’existe aucun consensus pour le traitement de la CE ; l’efficacité potentielle des corticoïdes et du budésonide a été démontrée dans la très grande majorité des cas.

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International