John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Coeliochirurgie digestive Volume 2, numéro 6, Novembre - Décembre 1995

Auteurs
service de chirurgie générale et digestive, hôpital Charles-Nicolle, 76031 Rouen Cedex, France.

La coeliochirurgie digestive (CC), depuis son avènement en 1987 avec la réalisation de la première cholécystectomie, s'est traduite par un ensemble de bénéfices pour le patient, liés à une meilleure récupération post-opératoire, sans augmentation des taux de morbidité observée après la phase initiale d'apprentissage. Les avantages de la CC n'ont, pour l'instant, été démontrés que pour la cholécystectomie, qui est la seule intervention largement diffusée : 95 % des cholécystectomies sont actuellement réalisées par CC dans notre pays. Face à une technique chirurgicale aussi récente, une évaluation annuelle par une revue bibliographique est apparue nécessaire, regroupant les résultats continuant d'être obtenus dans la CC des voies biliaires, l'évaluation des autres techniques opératoires en cours de validation, ainsi que les acquisitions nouvelles sur les conséquences physiologiques de la CC. Les publications réalisées entre juin 1993 et juin 1994 ont eu un profil différent des travaux précédents, lié, d'une part, à la diminution du nombre d'études estimant les résultats immédiats des techniques opératoires et, d'autre part, à l'augmentation des études physiopathologiques des effets respiratoires et hémodynamiques de la CC, sur les conséquences métaboliques per- et post-opératoires de la méthode, et sur l'influence de la CC sur la récupération fonctionnelle des patients après l'intervention.