John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Cicatrisation muqueuse et maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) Volume 18, numéro 4, Juillet-Août 2011

Auteurs
CHU Saint-Étienne, service gastroentérologie, 42000 Saint-Étienne, France

La cicatrisation muqueuse est un objectif à obtenir au cours de la maladie de Crohn et de la rectocolite hémorragique (RCH). Certains traitements comme les corticoïdes ne permettent pas d’obtenir ce point. D’autres comme les anti-TNF permettent, chez certains patients, de rapidement obtenir cette cicatrisation muqueuse. Dans ces cas, l’histoire naturelle des MICI change, au moins à court terme, en diminuant les taux de chirurgie, hospitalisations et poussées cliniques. L’azathioprine permet d’obtenir cet objectif dans un nombre important de cas mais de manière lente. Cette cicatrisation muqueuse doit être analysée chez les patients sous traitement, soit par endoscopie, soit par certains examens non vulnérants (IRM, calprotectine). Dans l’avenir, il faudra apprécier l’impact de ce critère dans nos stratégies thérapeutiques.