John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique chez l’enfant Volume 27, numéro 6, Juin 2020

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6

Tableaux

Auteurs
1 CHRU de Nancy, Service d’hépato-gastroentérologie pédiatrique, Vandœuvre-lès-Nancy, Rue du Morvan, 54511 Vandœuvre-Lès-Nancy
2 Hôpital Universitaire Edouard Herriot, Service d’hépato-gastroentérologie, Lyon
3 CHRU de Nancy, Service d’hépato-gastroentérologie, Vandœuvre-lès-Nancy
* Correspondance

L’endoscopie chez l’enfant connaît un développement important depuis plusieurs années. En particulier, la cholangiopancréatographie endoscopique par voie rétrograde (CPRE) est devenue un outil diagnostique et surtout thérapeutique dans diverses maladies des voies biliaires et pancréatiques. Elle est fréquemment utilisée chez les patients adultes et connaît de plus en plus d’indications chez l’enfant. Elle nécessite un plateau technique adapté avec une coordination des différents intervenants, endoscopistes, pédiatres, anesthésistes, radiologues, équipes paramédicales. Son rôle diagnostique est limité face à la cholangio-IRM et réside essentiellement en l’exploration des cholestases néonatales (suspicion d’atrésie des voies biliaires). Sa principale place chez l’enfant dans les pays occidentaux est la lithiase de la voie biliaire principale et la pancréatite chronique, généralement d’origine génétique. Elle reste néanmoins sous-utilisée en pédiatrie par manque de connaissance et d’accessibilité malgré une sécurité d’emploi reconnue et une efficacité importante. Les taux de réussite sont excellents. Les complications sont modérées et similaires à celles décrites chez l’adulte nécessitant généralement une prise en charge médicale simple.