John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Chirurgie cœlioscopique des cancers colorectaux : où en est-on ? Volume 8, numéro 3, Mai - Juin 2001

Auteurs
Service de chirurgie générale et digestive, Hôtel-Dieu, boulevard Léon-Malfreyt, 63058 Clermont-Ferrand Cedex 1.

Le cancer colorectal représente une indication actuellement controversée de la chirurgie cœlioscopique. Cette revue a pour but de faire le point de l'état actuel des connaissances dans ce domaine, en utilisant une approche factuelle à partir des données disponibles de la littérature à la fin de l'année 2000. On peut ainsi confirmer, avec un bon niveau de preuves, la faisabilité de la chirurgie des cancers colorectaux par voie cœlioscopique, tant sur le plan technique que carcinologique. L'abord cœlioscopique a des avantages réels, mais sans doute moins significatifs que pour d'autres indications. La résection des cancers colorectaux par voie cœlioscopique exige le respect des règles de chirurgie carcinologique et est, à ce titre, de réalisation plus complexe que les autres gestes de chirurgie cœlioscopique abdominale. Le risque de dissémination néoplasique, de fréquence réelle incomplètement évaluée, reste préoccupant et encore relativement incompris, malgré les nombreuses études expérimentales qui ont tenté d'approcher ce problème. Il est très probable que les mécanismes de dissémination pariétale et péritonéale sont multiples : par contamination directe, par effet spécifique du CO2, et peut-être par une dépression immunitaire locale. Dans l'attente des résultats à long terme de grandes études randomisées, il apparaît prudent de n'envisager à l'heure actuelle la chirurgie cœlioscopique à visée curative des cancers colorectaux que dans le cadre d'études prospectives et après consentement éclairé des patients.