John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Carcinome hépatocellulaire : trois ans après Volume 17, numéro 5, septembre-octobre 2010

Auteur
Hôpital St Eloi, CHU Montpellier, avenue Augustin Fliche, 34295 Montpellier, France

Le carcinome hépatocellulaire (CHC) survient généralement sur une cirrhose hépatique ou une hépatite virale chronique. Son incidence est en forte augmentation dans de nombreuses régions du monde. Une meilleure connaissance des personnes à risque ainsi qu'un diagnostic précoce par surveillance morphologique sont extrêmement importants. En effet, le pronostic du CHC sur cirrhose est globalement sombre et varie selon la fonction hépatocellulaire et le stade auquel la tumeur est diagnostiquée. Malgré ce mauvais pronostic, le CHC est une tumeur pour laquelle il existe un grand nombre de possibilités thérapeutiques. Les traitements potentiellement curatifs comprennent la transplantation hépatique, la résection chirurgicale et la destruction percutanée par radiofréquence. Ces traitements peuvent offrir un espoir de survie prolongée pour ces patients. Les traitements palliatifs comprennent la chimiothérapie intra-artérielle hépatique et, depuis 2007, un inhibiteur multicible de tyrosine kinase : le sorafénib. De nombreuses interrogations sur la prise en charge thérapeutique du CHC persistent néanmoins.