John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Cancer du pancréas et diabète Volume 20, numéro 2, Février 2013

Auteurs
Hôpital Robert Debré, service d’hépato-gastroentérologie et d’oncologie digestive, Reims, France, Hôpital Beaujon, Pôle des maladies de l’appareil digestif, service de gastroentérologie et pancréatologie, 100 boulevard du Général Leclerc, 92110 Clichy, France

L’adénocarcinome du pancréas (CP) est l’un des cancers de plus mauvais pronostic. Le diabète sucré (DS) en est un facteur causal discuté, pouvant être considéré à la fois comme cause et conséquence du CP. Il convient de distinguer deux formes de diabète : le DS évoluant de longue date qui entraîne un sur-risque modéré du risque de CP ; le DS paranéoplasique dû au CP, apparaissant peu de temps avant le diagnostic du cancer. La présence d’un DS serait un facteur pronostique péjoratif chez les malades atteints d’un CP. Il existe des arguments scientifiques indiquant que la metformine, antidiabétique d’utilisation courante, pourrait exercer une action antitumorale propre, par des mécanismes encore non élucidés.