John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Cancer colique avec instabilité des microsatellites : faut-il traiter et avec quelle chimiothérapie traiter en adjuvant ? Volume 22, numéro 2, Février 2015

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4

Tableaux

Auteurs
1 CHU de Poitiers, service d’oncologie médicale, Poitiers, France
2 CHU de Poitiers, service d’anatomie et de cytologie pathologiques,
3 CHU de Poitiers, service d’hépato-gastro-entérologie, 2 rue de la Milétrie, 86000 Poitiers Cedex, France
4 Université de Poitiers, EA 4331, Laboratoire inflammation, tissus épithéliaux et cytokines, Poitiers, France
* Tirés à part

Environ 15 % des cancers colorectaux (CCR) présentent une instabilité microsatellitaire (MSI). Elle est liée à une inactivation du système Mismatch Repair (MMR) de réparation des mésappariements de l’ADN qui peut être soit d’origine sporadique (hyperméthylation du promoteur de MLH1), soit d’origine germinale dans le cadre du syndrome de Lynch (mutation d’un gène MMR). L’instabilité microsatellitaire est un facteur de bon pronostic après chirurgie à visée curative d’un CCR. Néanmoins, l’instabilité microsatellitaire est un facteur prédictif de chimiorésistance au 5-fluoro-uracile (5-FU) seul utilisé en situation adjuvante, alors que la chimiosensibilité à l’oxaliplatine des CCR MSI semble conservée. Ainsi, une chimiothérapie adjuvante par FOLFOX devra être privilégiée dans les CCR MSI. Une monothérapie par 5-FU ne pourra être envisagée que dans le cadre d’un CCR MSI de stade III et devant une contre-indication formelle à l’oxaliplatine. Dans les CCR MSI stades II, une abstention thérapeutique est recommandée compte tenu de l’excellent pronostic. En revanche, pour les CCR MSI stades II à haut risque avec plusieurs facteurs de mauvais pronostic, une chimiothérapie adjuvante par FOLFOX est à discuter au cas par cas. Ainsi, en situation adjuvante d’un CCR, l’instabilité microsatellitaire a un impact pronostique et thérapeutique important et influence à la fois la décision de chimiothérapie adjuvante et ses modalités.