John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Atteinte hépatique au cours des maladies de la thyroïde Volume 6, numéro 6, Novembre - Décembre 1999

Auteur

Une atteinte hépatique, généralement asymptomatique, s’observe fréquemment au cours des maladies thyroïdiennes. L’hyperthyroïdie s’accompagne, dans 45 % à 90 % des cas, d’une ou plusieurs anomalies des tests hépatiques, en particulier d’une augmentation de l’activité sérique de l’alanine aminotransférase (ALAT) et des phosphatases alcalines. Elle peut également se compliquer d’une insuffisance hépatocellulaire sévère. L’hypothyroïdie peut être responsable de l’apparition d’une ascite et s’accompagne fréquemment d’une élévation de l’activité sérique de l’aspartate aminotransférase (ASAT). Les mécanismes responsables de l’atteinte hépatique au cours des dysthyroïdies sont mal connus. Des altérations du métabolisme de la bilirubine et des acides biliaires pourraient jouer un rôle important. L’incidence des dysthyroïdies étant élevée, un dosage des hormones thyroïdiennes doit être réalisé devant toute perturbation des tests hépatiques d’origine indéterminée.