John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Anesthésie et insuffisance hépatocellulaire Volume 13, numéro 3, Mai-Juin 2006

Auteurs
Service d’anesthésie, réanimation SMUR, hôpital Beaujon, 100-bd du Général-Leclerc, 92110 Clichy

L’anesthésiste-réanimateur peut être confronté à la prise en charge de patients atteints d’insuffisance hépatocellulaire dans deux grands types de circonstances. La première est la chirurgie hépatique majeure incluant la transplantation. Elle est réalisée dans quelques centres spécialisés et concerne quantitativement peu d’anesthésistes-réanimateurs. La seconde est la chirurgie générale ou l’endoscopie digestive chez un patient atteint de cirrhose éthylique ou posthépatitique (définie par la constitution au sein du parenchyme hépatique d’une fibrose annulaire entourant des îlots d’hépatocytes). Cette situation très fréquente (700 000 cas en France dont 600 000 asymptomatiques, non compliqués) est une préoccupation quotidienne pour les anesthésistes-réanimateurs. L’objectif de cette revue est de proposer une conduite pratique de l’anesthésie du patient insuffisant hépatique guidée par des considérations physiopathologiques.