John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Améliorer le pronostic du carcinome hépatocellulaire en 2019 : du respect des recommandations aux nouveautés thérapeutiques Volume 26, numéro 8, Octobre 2019

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteur
Université Grenoble Alpes, CHU Grenoble Alpes, Service d’hépato-gastroentérologie, rue du Grésivaudan, 38700 La Tronche
* Tirés à part
  • Mots-clés : carcinome hépatocellulaire, dépistage, nouvelles stratégies thérapeutiques, réduction des disparités territoriales
  • DOI : 10.1684/hpg.2019.1820
  • Page(s) : 793-9
  • Année de parution : 2019

En France, la mortalité globale des patients atteints de carcinome hépatocellulaire (CHC) demeure parmi les plus élevées comparée à celle des autres cancers, principalement en raison d’un diagnostic tardif ne permettant pas l’implémentation de traitements à visée curative. De nouvelles stratégies sont venues récemment enrichir l’arsenal thérapeutique pour les CHC avancés, en première et en seconde ligne. Cependant, ces nouveautés thérapeutiques ne seront pas seules suffisantes pour drastiquement améliorer le pronostic global. Il est aussi essentiel de veiller au respect des recommandations de surveillance, et notamment le délai de six mois entre les imageries de dépistage, afin d’accroître la proportion de patients éligibles à un traitement curatif au moment du diagnostic, et de limiter les délais de prise en charge dans le but ultime d’améliorer la survie globale des patients dans un futur proche.