John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Acanthocytose et cirrhose Volume 30, numéro 2, Février 2023

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2

  • Figure 3

  • Figure 4

  • Figure 5

  • Figure 6
Auteurs
1 CHU de Lille, Hôpital Claude Huriez, Pôle médico-chirurgical Huriez, Service des maladies de l’appareil digestif, 59037 Lille Cedex
2 CHU de Lille, Centre de biologie pathologie Pierre-Marie Degand, Laboratoire d’hématologie, Lille
* Correspondance : M. Pahul

Les causes d’anémie au cours la cirrhose sont souvent multiples et intriquées. Parmi les anomalies corpusculaires, l’acanthocytose est la déformation érythrocytaire la plus souvent observée, principalement en cas de décompensation sévère. Elle est responsable d’une anémie hémolytique par destruction des hématies et séquestration splénique des érythrocytes déformés. Sa présence est corrélée à la gravité de la cirrhose et est associée à une mortalité importante à court terme. La transplantation hépatique est le seul traitement permettant la disparition de l’acanthocytose et l’amélioration du pronostic de ces malades.