John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Vieillissement des cellules souches hématopoïétiques : causes, conséquences et perspectives d’avenir Volume 27, numéro 5, Septembre-Octobre 2021

Illustrations

  • Figure 1
Auteurs
Inserm U976 Équipe 5, Institut de Recherche Saint Louis, Université de Paris, Hôpital Saint Louis, France
* Tirés à part

Les cellules souches hématopoïétiques (CSH) se trouvent au sommet du système hématopoïétique et assurent le renouvellement des cellules sanguines matures tout au long de la vie. Des études menées aussi bien chez l’homme que chez la souris ont démontré que les propriétés fonctionnelles des CSH sont altérées au cours du vieillissement. La capacité des CSH à reconstituer le système hématopoïétique ainsi que leur potentiel de différenciation lymphoïde diminuent avec l’âge, conduisant à une hématopoïèse biaisée, myéloïde, chez les individus âgés. De nombreux facteurs contribuent au déclin fonctionnel des CSH observé avec l’âge, qu’il s’agisse d’altérations intrinsèques aux CSH, ou extrinsèques, survenant dans le microenvironnement médullaire des cellules souches. Les modifications intrinsèques comprennent l’accumulation de dommages à l’ADN, l’érosion des télomères, ainsi que des altérations métaboliques, déclenchant des mécanismes de réponse au stress et d’épuisement cellulaire dans les CSH âgées. Des études récentes indiquent que le vieillissement est également associé à une altération de l’état épigénétique des CSH, qui semble être un moteur important dans le déclin fonctionnel des cellules souches. Enfin, le vieillissement se traduit par des modifications du microenvironnement de la moelle osseuse, qui entraînent une diminution de la formation osseuse et des niches endostéales, favorisant là encore la différenciation myéloïde aux dépens de la lymphopoïèse. Il s’y ajoute l’installation, à bas bruit, d’une inflammation chronique, connue sous le nom d’inflammaging. L’ensemble de ces phénomènes ont notamment pour effet une restriction clonale au sein du système hématopoïétique, favorisant l’apparition de malignités myéloïdes et le déclin de la fonction immunitaire adaptative chez les individus âgés. L’élucidation des mécanismes à l’origine du vieillissement des CSH a permis de proposer de nombreuses stratégies thérapeutiques visant à rajeunir la fonction des CSH, qui montrent des résultats prometteurs dans des modèles animaux.