John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Un syndrome d’hyperleucocytose paranéoplasique majeur Volume 29, numéro 5, 2023-09-01

Illustrations


  • Figure 1
Auteurs
Service de biologie clinique, hôpital d’instruction des armées Sainte-Anne, Toulon, France
* Tirés à part : L. Menier <lucie.menier@intradef.gouv.fr>
Liens d’intérêt : Les auteurs déclarent n’avoir aucun lien d’intérêt en rapport avec cet article.

Nous présentons ici le cas d’un patient atteint d’un carcinome épidermoïde dont l’analyse sanguine a révélé une extraordinaire polynucléose neutrophile, accompagnée de légers signes de dysmyélopoïèse. Nous avons exclu de multiples étiologies et avons finalement émis l’hypothèse d’un syndrome d’hyperleucocytose paranéoplasique, qui est un trouble hématologique assez classique. Cette observation met en évidence le fait que le nombre de neutrophiles peut atteindre des taux énormes dans les syndromes d’hyperleucocytoses paranéoplasiques.